Les chroniques érotiques d’Emilie (4)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Les chroniques érotiques d’Emilie (4)Troisième mi-temps”L’ histoire que vous allez lire dans cette chronique est arrivée à mon amie Justine un soir d’après-match… Juju joue au hand-ball, à un très bon niveau… Un dimanche, en fin d’après-midi “à domicile”, elle venait, avec son équipe, de gagner un match très important pour le maintien du club…”- Je la laisse vous faire le récit d’une troisième mi-temps mouvementée… Très mouvementée pour Juju…!!Le match terminé, après les congratulations entre joueuses, entraîneurs, dirigeants et “la communion” avec les supporters, nous rentrons au vestiaire… et l’ambiance est a la joie… ça chante, rigole,… dans les douches c’est à la plus fofolle… bref…! on dirait des gamines de 15 ans !!… je sors la dernière de la douche et rejoint mon banc et mon armoire pour me rhabiller… mais là ! je m’aperçois qu’on ma fait une blague de potache “en piquant” ma serviette de bain … mais surtout mon soutien-gorge et… ma culotte ! le genre de blague qu’il m’arrive de faire…et qui m’amuse… mais aujourd’hui “c’est pour ma pomme” !… de bonne guerre…! je cherche, nue, sous les rires et plaisanteries du vestiaire. Je finis par récupérer ma serviette…mais pas les sous-vêtements… La farce est trop tentante pour mes copines… Dans une autre situation je me serai rhabiller sans… Mais le souci c’est qu’il y a la réception d’après match…et comme je suis en jupe… très courte… Finalement elles me rendent “le soutif” pour que je n’attire pas l’attention sur moi…et mes seins… s’ils venaient a pointer !… mais pas la culotte !!!… “Faisant bon cœur contre mauvaise fortune” je me retrouve a la réception, “au club house”, les fesses et le minou à l’air… il y a beaucoup de monde pour fêter la victoire !… En plus les filles, de connivence, s’arrangent pour passer près de moi et me lever le bord de la jupe… ça les amuse…! Surtout Léa, l’instigatrice, la plus délurée et la plus “chambreuse” de l’équipe…!… j’ai peur que quelqu’un finisse par se douter de quelque chose… plus embêtant, tout ces petits gestes à mon encontre commencent à provoquer chez moi un petit émoi… Heureusement qu’elles m’ont rendu mon soutif, sinon mes tétons se feraient remarquer…!!…/… Plusieurs coupes de champagne plus tard, le club s’est vidé, et le Président décide de payer le resto à l’équipe… Dernières arrivés avec Léa et Zoé, l’on se retrouve en bout de table, côté mur, avec Zoé à ma gauche et Léa en face de moi… pendant le repas toutes les trois on abuse un peu d’un rosé très frais qui se laisse boire comme de l’eau … ajouter au champagne güvenilir bahis de la réception, je suis un peu “pompette”. l’alcool m’aidant, je repense en souriant intérieurement à l’épisode de tout à l’heure finalement excitant… Léa en face de moi a une lueur coquine dans les yeux… je crains le pire !… et je n’ai pas tort !… elle me touche le mollet de son pied dénudé… que prépare-t-elle ?… Je n’ose l’imaginer…et pourtant si…! pas de doute… ! elle me caresse bien la jambe de ses orteils … Je la regarde, embarrassée, et lui fait les gros yeux pour qu’elle arrête… mais elle fait non de tête… ses orteils continuent de monter… Confuse je reste passive, mon attitude l’encourage et son geste à un effet immédiat sur moi…j’ai chaud, ma chatte commence “à vivre” et mes tétons pointent !!… Comme je garde les jambes serrées ses deux pieds se font plus insistants au niveau des genoux pour m’ouvrir les cuisses, et malgré mon embarras, je me laisse faire, car je commence à bien mouiller. Personne ne peut se douter de ce que me fait Léa affalée sur sa chaise, l’on peut penser qu’elle s’étire comme on pourrait le faire après avoir bien mangé, être fatigué ou prise de crampes… Mais en fait elle à les deux pieds posés sur ma chaise… entre mes cuisses. Je n’ose plus bouger…! j’ai chaud…très chaud…!! et je sens mon visage tout rouge… je bois pour essayer de “refroidir la chaudière” et surtout avoir une contenance… Zoé soulève la nappe et d’un coup d’œil a tout compris, elle pouffe de rire, je dois lui donner un coup de coude pour qu’elle n’ameute pas les autres !!… “la sainte-nitouche” en face moi m’écarte les cuisses le plus possible avec un pied, tandis que l’autre fait des va-et-vient le long de ma fente….et voilà…!!… la petite cochonne… m’a mis le feu au ventre…!!… ses orteils appuient subtilement sur mon clitoris qui gonfle sous le traitement… cette caresse “me fait trop bon”… malgré ma retenue la jouissance m’envahis… je peux pas me retenir de pousser mon bassin vers l’avant, a l’encontre de ses orteils…… Mon entrejambe est trempée… C’est le moment que choisie Zoé pour me murmurer à l’oreille, “on voit tes tétons tendus sous le pull…” nouveau coup de coude, mais à ces mots mon excitation grimpe, j’ai du mal à respirer…et surtout a ne pas haleter!! (Oh la la !!…) Son gros orteil se fraye lentement un passage dans ma boutique. J’oublie un instant où je suis, j’ai envie de le sentir au fond de moi. j’approche un peu plus le bassin pour lui en faciliter l’entrée… mais la coquine recule son pied… Ah ! elle y revient, et türkçe bahis cette fois fait de longs allers-retours dans mon entaille… et me pénètre de son gros orteil… (ohhh que c’est bon…!! j’aime cette caresse… inouïe…!!) Coquinement, Zoé, d’une main cachée par la nappe relève ma jupe pour faciliter le travail du pied de Léa… nouveau coup de coude…mais ça y est …!! elle est arrivée à ses fins…!!… je l’ai dedans…!!!… la garce…!! ses doigts de pieds ont écarté mes lèvres et son pouce remplit l’entrée de mon trou… je mouille…je mouille… je suis trempe…!!!… je tressaille… Tout ce qui est autour de moi s’efface… je ne suis qu’une foufoune trempée qui a envie de jouir par les orteils de sa copine de hand… Je coule comme une fontaine, je vais tacher la chaise en tissu, quelle honte…!… la chaleur devient suffocante… Il faut que j’arrête ça !! sinon je vais jouir comme une dingue au milieu de tout le monde… Mais le coach me sauve (du moins je le crois) “Tu ferais mieux d’aller prendre l’air Justine !” – “tu es sure de ne pas être fiévreuse ?”… le pauvre… il est loin de se douter de l’endroit en surchauffe…!! Du coup je saisis la balle au bond pour me sortir des pattes de ma tortionnaire… “Excusez-moi, je sors prendre l’air, j’ai, trop chaud…ce doit être le contrecoup des efforts du match”… voilà l’excuse que je trouve… mais je sais pas si cela aura convaincu… je pense que l’on va croire que j’ai trop picolé…Je me lève rapidement, après avoir ajusté ma jupe sous la table, et sort dans la cour du restaurant… …Dans le calme et le noir complet, l’air frais me fait du bien et me ramène un peu à la réalité… Hélas (ou tant mieux ?) pas pour longtemps. J’entends des pas et des rires … Léa et Zoé!!…merde… ! J’essaie de les houspiller…”Vous êtes dingues”…surtout toi Léa.. !!… “aller fait pas ta tronche !”… me répond-t-elle en me prenant la taille et conclue par “avoue plutôt que ça t’a fait du bien petite cochonne !!”… Sournoisement Zoé est passée derrière moi et m’empoigne les seins par-dessus le pull. Mes jambes mollissent et je n’ai pas la force de la refouler…. car je sais de quoi j’ai envie…!!… Elle passe les mains sous mon pull, décroche le seul sous-vet’ qu’elles mon rendue et me paluche les nichons. Mes tétons sont durs et érigés… je tourne la tête pour prendre sa bouche pour un baiser vorace avec nos langues qui fouillent nos bouches… nos salives qui se mélangent… Pendant ce temps Léa n’est pas inactive, sa main en coquille sur ma chatte brûlante d’envie, me masse zézette en insistant sur mon capuchon de nouveau güvenilir bahis siteleri gonflé… puis me doigte profondément.. “hé bien dis Zoé.. dans quel état elle est !! j’avais les orteils bien mouillés tout a l’heure… mais alors là… si tu voyais… jamais vu çà !!… une fontaine !” … je cherche ses yeux… elle me regarde pour me dire “tu vas voir, on ne va pas te laisser comme ça, on va te faire jouir à toutes les deux…”…. je halète… retient le plus possible mes gémissements… Léa s’est accroupie… remonte ma jupe a la taille, quelle me donne à tenir, et sa tête disparaît dans ma fourche…je sens sa bouche un peu partout sur l’intérieur des cuisses… l’aine… le pubis… Zoé continue a me peloter seins et tétons qu’elle tire…tord… en même temps me baise la bouche avec sa langue… suce la mienne… me bisouille les oreilles, le cou… une de ses mains descend pour venir caresser le trou de derrière… Léa est venue sur mon clito avec sa langue…Zoé mouille l’entrée de mon cul et je suis prise par son doigt qui s’insère progressivement entre mes fesses… sous ces deux caresses simultanées je coule de plaisir…! je gigote…je gémis…dis des mots incohérents, (Tout ça c’est plus embêtant si quelqu’un sort pour fumer !)… je me laisse aller au plaisir que me donne ses deux polissonnes… Maintenant Léa lèche avidement ma vulve… sa langue fouille de plus en plus profond pendant que Cloé agite habilement son doigt dans mon anus… Je suis tellement partie dans ma jouissance que je ne sais pas laquelle des deux me fait “le plus bon”. Mes fesses cherchent à avaler l’importun… et mon vagin se contracte sous les assauts de cette langue… La main de Cloé qui tripotait mes tétons s’occupe maintenant de mon bourgeon en bas… S’en est trop…!!… Leurs gestes…leurs caresses se répercutent sur mes nymphes… je ne contrôle plus rien sous ma jupe… Quel orgasme qui se pointe…!!!… je viens d’un coup…!!!… les spasmes de plaisir me font crier et foutre, inondant le visage de ma bienfaitrice… un ouragan me submerge , Zoé et son doigt infâme toujours en moi colle sa bouche à la mienne pour que les râles de ma jouissance ne se répercutent dans la nuit…. Puis, dans un dernier spasme, tous mes muscles lâchent… Léa et Zoé me soutiennent le temps de reprendre mes esprits… et par-dessus mon épaule s’embrassent et se partagent ma liqueur..- Quel après-match vous m’avez fait vivre les “sales filles”…!- Maintenant je peux plus rentrer dans la salle sans me faire remarquer… – Allez leur dire que je ne suis pas bien et qu’il faut que vous me rameniez- Ok… Si tu payes le dernier verre… !- Bien sur… et peut être un petit dessert !… si vous êtes sages !!…- Par contre pour ma culotte !?- Tu viendras la chercher …!!…Répond Léa en soulevant sa robe… je vous laisse deviner la suite…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.