Mon désir pour ma mère (8)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Merhaba qpol.club porno hikaye severler için pek çok erotik hikayeyi sizlerin beğenisine sunuyor.Neredeyse google da bulabileceğiniz tüm hikayeleri bir araya toplayıp okkalı bir arşiv yaptık.

Mon désir pour ma mère (8)Ma mère était une femme vraiment organisée, et elle planifiait toujours ses taches à l’avance. Elle m’expliquait souvent que le mardi, elle allait faire les courses. Que le jeudi, elle le consacrait au repassage. Que le vendredi matin, il y avait des soldes interressantes dans tel magasin. Que la lessive, c’était le samedi. Comme j’oubliais frequement, je lui demandais de faire un planning sur une feuille.Elle s’était appliquée, avec une règle, à faire des colonnes, et mit quelques couleurs pour les choses les plus importantes. Et, quand je vis qu’elle l’avait terminé et qu’il était posé sur la table de la cuisine, je lui demandais de venir me l’expliquer. Elle vint à coté de moi, et commença par la colonne de lundi.- C’est le meilleur moment pour du rangement et du ménage, comme on sort du week-end où nous avons été tous les deux à la maison…Je coupais ma mère d’un geste.- Attends, un instant s’il te plait.Je retroussais la chemise de nuit de ma mère et la fit se pencher vers la table. Je lui baissais sa culotte en dentelles, et lui écarta les fesses. D’un geste, je sortais ma queue gonflée à l’extreme, et la présenta contre son anus. Je donnais quelques coups de rein en forçant un peu, et mon gland entra dans un premier temps. Puis, en commençant un léger va et vient, je pus l’enfoncer de plus en plus, jusqu’à glisser ma verge entièrement en elle. Tandis que ma mère poussait un léger râle, je lui fit :- Vas-y, continue.Elle pointa à nouveau son bağlar escort doigt sur la colonne de lundi, et me dit :- Après, c’est commun à tous les jours, à partir de 11h je fais du rangement à la cuisine et je prépare le repas. Après je prévois un temps pour la vaisselle.Je tapais fort dans son cul. Elle se cambrait en haletant un peu. Quand elle eut fini son planning de lundi avec le repas du soir, je lui dis :- Ajoute “sexe avec mon fils”… en rouge.- Hein ? tu veux que je l’écrives ?- Oui, mets le tous les soirs d’ailleurs, puisque c’est la réalité.Je trouvais ça excitant qu’elle ajoute cela à sa liste de taches ménagères. Elle prit son stylo, et écrivit cela à la fin de chaque colonne. Tandis que ma mère écrivait, je continuais d’aller et venir au fond d’elle. Quand elle eut fini, je collais mon ventre contre son dos, ma queue bien à fond dans son cul, et je lui murmurais à l’oreille :- Chaque jour, trouve toi un crénau pour te masturber. Regarde lundi…Ma mère passa son doigt tremblant sur la colonne, et s’arrêta juste après la vaisselle de midi.- Ecris “masturbation”… en rouge.Elle reprit son stylo, et ecrivit dans la colonne.- A mardi maintenant… Evidemment, c’est pour te masturber en pensant à moi, inutile de préciser je pense.Ma mère passa son doigt sur la colonne de mardi. Je posais mes mains sur ses deux hanches et me mit à taper encore plus fort dans ses fesses.- Oh mon dieu !! souffla t-elle.Je gardais cette cadence forte pendant bismil escort quelques minutes, avant de ralentir. Ma mère reprit ses esprits doucement, le doigt toujours posé sur la colonne de mardi. – Le matin je fais les courses, murmura t-elle.- Quand tu rentres, tu ranges les commissions, et ensuite je veux que tu te masturbes. Ecris le…Ma mère commença à écrire “Masturbation” en rouge. Je lui fis corriger :- Précise un peu ; écris “je me masturbe la chatte pour mon fils”.Ma mère ratura, et écrivit la phrase à coté, tandis que je lui faisais entrer et sortir ma queue de son cul. Elle empoigna la table et poussa un petit rale.- Attends, il faut que tu arrêtes…Je compris rapidement ce qu’il se passait. Ma queue sentit un obstacle au fond du cul de ma mère. Elle se redraissa un peu, mais je la refis se cambrer. Je continuais de l’enculer, et elle rala de plus belle, se tourna vers moi : “je ne peux pas me retenir”- Qu’est ce qui t’arrive, tu as honte ?Je continuais d’enfoncer ma queue et je sentais qu’à chaque coup, je rencontrais davantage de résistance et qu’un étronc cherchait à descendre et à sortir.Je sortis ma queue de l’anus ouvert de ma mère. Mon sexe était un peu couvert de merde sur le bout, et l’odeur me rebuta un peu, mais je voulais contraindre ma mère à m’obéir.J’écartais les fesses de ma mère, qui était toujours cambrée vers la table, et voyais la pointe de son étronc aparaitre au fond de son anus.- Oh je peux pas faire çermik escort ça ! murmura t-elle en sanglotant.- Allez, tu es à moi, je veux te voir faire, maintenant.L’étronc descendit un peu, tout doucement, s’approchant du bord de l’orifice pour sortir. – Allez, pousse.Ma mère se mit à pleurer, je l’entendais pousser de longs sanglots, tandis que sa merde se mit à sortir, un gros et long étronc marron, dur, bien plus imposant que ma queue. Il tomba au sol, et je pus voir qu’un deuxième étronc arrivait à son tour, moins long, mais tout aussi large, et tomba à son tour, à coté du premier. Ma mère s’était mis à pisser en cours, et elle s’arreta quelques secondes après avoir terminé. Elle pleurait toujours.- Oh j’ai tellement honte… marmonna t-elle.- Il n’y a pas de raison, tu as fait ce que je t’ai demandé.- Oui, mais… ca !!! L’odeur continuait de me rebuter. Aussi je me poussais un peu, et contemplais la scène. Ma mère se redressa doucement. Elle fit un pas de coté, et alla attrapper au saupalin. Elle s’agenouilla pour saisir ses excrements, et les porta jusqu’aux toilettes.Malgré elle, elle s’était mis un peu de merde sur la main. Elle ouvrit le robinet du lavabo des toilettes, mais je lui dis d’arreter, et posa sa main sur ma queue. – Je vais jouir, finis moi à la main…Ma mère se mit à me masturber, doucement, de sa main sale, regardant avec un peu d’éceurement la bout de ma queue couvert d’excrements. Je ne pus tenir que deux minutes. Je m’avançais vers les toilettes, et j’éjaculais à trois reprises sur les saupalins ouverts, aspergeant les etroncs de ma mère.- C’est sal… fit ma mère.- Tu aurais pu me repousser et t’écarter pour aller aux toilettes. Je ne t’aurai pas retenu ni empeché. Je ne peux pas etre coupable de ce que toi, tu as fait.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir