Léa

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

LéaJ’ai 18 ans et je suis étudiante à la fac. Je suis jolie et je fais très ado avec mes petits seins mon corps mince et mes jupes courtes. J’ai du succès auprès des jeunes de mon âge. J’ai eu des rapports avec un copain au lycée et avec une copine cette année à la fac, mais ça ne m’a pas vraiment plu car c’était banal et convenu. J’ai eu du plaisir mais pas de grande émotion. J’aime me faire jouir et j’ai surtout appris le sexe en regardant des vidéos pornos. J’ai pris l’habitude d’utiliser un god vibrant en regardant des vidéos hard dans ma chambre. J’aime bien me sodomiser en restant à genou, en me caressant le clito et en me regardant dans la glace. Quand je jouis, j’inonde ma main.Je suis à l’aise financièrement car mes parents séparés me donnent de l’argent. Il y a six mois je faisais du shopping en ville un samedi à la recherche de nouveaux chemisiers lors d’une braderie. J’y étais allée seule et je flânais sans trop de but pour profiter du soleil. Un homme d’environ 50 ans m’aborda, me dit qu’il me trouvait à son goût et me proposa d’aller faire un tour dans sa voiture. Mon étonnement passé j’ai trouvé la situation intéressante et je le regardai mieux. Il était bien physiquement, dégageait du charme avec une barbe grise bien entretenue et un regard franc et rieur. Je lui dis d’accord en rigolant et avec pas mal de culot car la situation imprévue m’excitait et je le ressentais dans mon sexe.Il avait une belle bagnole récente. Installée à côte de lui je remontais ma jupe à mi-cuisses et lui dit « moi c’est Léa, je connais un coin tranquille à côté du campus ». Je savais que le weekend il n’y avait ankara escort personne sur un parking ombragé près d’un petit bois. Il se laissa guider et en route je lui dis « ça sera pas gratuit et je lui indiquais mon prix pour une heure sans pénétration ». Il ne répondit rien et se gara dans le coin isolé que je lui indiquai.Nous nous regardions. J’ai retroussé ma jupe et enlevé ma culotte que j’ai laissée à moitié enfilée autour d’un de mes genoux. En passant ma langue sur mes lèvres et écartant les cuisses j’ai commencé à me masturber en lui disant « tu payes maintenant s’il te plait ». Il sorti une liasse de sa poche et me la tendit. Je n’avais pas le sexe épilé. Il me demanda si je faisais ça souvent et quand je lui répondis « non, c’est la première fois » il sortit son pénis déjà bandé et me demanda de le sucer. Il touchait mes fesses sous la jupe et caressait mon sexe. Puis il me redressa et me dit «Montre-moi tes seins ». J’ouvris mon chemisier en grand. Je ne portais pas de soutien-gorge. Il toucha mes deux seins en même temps avec ses deux mains, me les pelota doucement, pinça un peu les tétons pour les durcir, en me regardant. Il chuchota « J’ai de la chance, t’es une très belle vraie petite salope ». Il me demanda de le masturber en le regardant dans les yeux et me dit « branle-toi la chatte en même temps ». Il ne tarda pas à jouir en envoyant une giclée de sperme chaud dans la main. Je lui tendis mes doigts en lui disant « veux-tu goûter » mais il refusa et je m’essuyai sur des kleenex qu’il me tendit. En me ramenant en ville le lui ai laissé mon numéro de portable en lui disant « si t’as envie d’aller plus loin ça sera chez toi ou à l’hôtel, tu m’envoies un sms et c’est moi qui te contacte».Deux semaines plus tard absorbée par mes cours je n’y pensais plus quand un soir arriva un sms « Bonjour Léa, si tu es libres demain soir à 20H je te préciserai où ». Je ressentis de nouveau cette excitation particulière, mélange de tension sexuelle et d’appréhension de situation inconnue. J’attendis deux heures avant de répondre simplement « OK pour demain ». Le lendemain dans la journée je reçus un nouveau message « 20H au Mercure en face de la gare, SMS sur ce numéro quand tu es sur place ».Très excitée je me préparais soigneusement, épilation complète, douche, maquillage, parfum et tenue sexi. Au dernier moment je décidais de ne pas mettre de culotte trouvant ça plus excitant. Je décidai aussi d’être un peu en retard pour lui mettre la pression. A 20H30 il m’ouvrit, en peignoir la porte d’une belle chambre assez grande avec salle de bain en me précisant je sors de la douche. Je me mis contre lui et tendrement je l’embrassai comme si c’était mon petit ami. J’ai glissé ma langue dans sa bouche et il fit de même en me caressant les fesses à travers ma jupe. Je lui demandais « de quoi as-tu envie ». Il quitta son peignoir son pénis pointait arrogant et me dis « je voudrais te faire l’amour en essayant de ne pas tomber amoureux ». Il s’assit nu sur le bord du lit en me plaçant devant lui. Il souleva ma jupe et commença à me sucer le clito. Il me dit rapidement « déshabille toi et vient sur le lit ». Pendant que je quittai ma jupe et mon chemisier il mit une liasse de billets sur la table de nuit.Il s’était allongé sur le dos. Sans rien lui dire je l’ai chevauché et j’ai englouti son pénis dans mon vagin puis je lui ai caressé les tétons. Il me regardait avec admiration et tendit les mains pour me toucher les seins. Je me suis mise à onduler d’abord pour l’exciter lui, puis par plaisir. Mon sexe devenait très humide. Je pris de ce fluide sur mes doigts en enduisit mon clitoris et le pinçai doucement entre deux doigts. Il me regardait fasciné par ma lubricité. Je me suis ensuite retournée et accroupie sur lui en me pénétrant de nouveau. Je jouai de toute la longueur de son pénis dans mon vagin tandis que mes deux mains écartaient mes fesses pour qu’il contemple mon anus très lisse. Il jouit en me traitant de « petite pute » et je suçai sa bite avec mes petites lèvres jusqu’à ce qu’il ramollisse. Il était épuisé. Je me suis mise debout à côté du lit avec un pied sur une chaise et pendant qu’il me fixait je me suis faite jouir avec une main dans le vagin et les doigts de l’autre dans mon cul. J’ai pris une douche, je me suis revêtue, j’ai pris l’argent sur la table de nuit, je me suis assise sur le lit et nous avons parlé un grand moment. Il était sympa. En partant je l’embrassai de nouveau sur la bouche et je lui glissais dans l’oreille « si tu veux la prochaine fois tu pourras prendre mon cul, c’est un peu plus cher mais pas tellement ».Il y eu une prochaine fois, chez lui alors que sa femme était en voyage. C’est comme ça que j’ai pris goût à ces relations tarifées avec des inconnus d’un certain âge. Je me suis inscrite sur un site de rencontres et je pratique occasionnellement quand ma libido réclame ce genre de plaisir. Je mets le fric sur un compte d’épargne.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir